Bâtissez la ville de vos rêves avec Cities XL 2011

De Blogueur le ‎11-25-2010 05:51 AM - dernière modification le ‎08-21-2012 03:53 PM par Best Buy

citiesxl2011.jpgpar Philippe Michaud

 

Les amateurs de simulateurs de construction de villes n’ont pas eu grand-chose à se mettre sous la dent depuis le dernier Sim City. Ayant étudié en urbanisme et en aménagement du territoire, j’ai toujours été un passionné par ce genre de jeu. C’est donc avec un certain enthousiasme que j’ai pu essayer le nouveau Cities XL 2011 de Focus Home Interactive.

 

Comme je viens de le mentionner, Cities XL 2011 permet de bâtir des villes. Les options qui s’offrent au joueur sont immenses. Il a accès à des cartes de toutes les tailles et de tous les genres. Par exemple, il a le choix de construire sa ville dans un environnement montagneux ou dans de jolies îles tropicales. Le choix est immense. Ce sont 47 types de cartes qui sont disponibles.

 

Comme tous bons simulateurs du genre, Cities XL 2011 offre une panoplie d’immeubles. Je ne veux pas ici bêtement les énumérer, mais sachez que l’on pourra mettre des habitations, des commerces, des bureaux et des industries. Plus on avancera dans le jeu et plus on débloquera de nouveaux bâtiments. À titre d’exemple, lorsque l’on commence, on n'a accès qu’à des résidences pour des travailleurs peu qualifiés. Quand notre ville aura plus d’habitants, nous pourrons mettre sur pied des bâtiments pour travailleurs qualifiés. Ces derniers seront utiles pour un certain type d’activité.

 

En fait, tout dans Cities XL 2011 est relié. Si vous mettez un certain type d’industries, mais qu’il n’y a pas assez de travailleurs, beaucoup de vos industries risquent de faire faillite par manque de main-d’oeuvre. Inversement, si vous bâtissez beaucoup de maisons sans vous soucier de leur trouver un emploi, le taux de chômage sera élevé et cela se répercutera dans vos taxes perçues. Vous risquez même de connaître un déficit.

 

Certains types de bâtiments ne peuvent être installés n’importe où. Il faut des zones spécifiques qui sont identifiées sur la carte. Une ferme, par exemple, doit être installée dans une zone où la terre est fertile, alors qu’un puits de pétrole ne peut être bâti là où il n’y a pas de ressource naturelle. Ces contraintes rendent le jeu beaucoup plus intéressant et réel, car, dans la vraie vie, je vois mal mettre une ferme en plein milieu d’un désert.

 

Le joueur a accès à toutes sortes d’options pour connaître sa ville. Avec un onglet, on peut connaitre les rues de la ville où il y a des problèmes de congestion. Pour y remédier, il sera possible d’installer des arrêts d’autobus ou même de métro. Même si le jeu comporte beaucoup d’options de ce genre, il reste très facile à comprendre et à joueur. Il ne faut pas être urbaniste pour pouvoir avoir du plaisir. D’ailleurs, un didacticiel complet vous montrera les rouages de Cities XL 2011. Il est très bien fait. J’aurais néanmoins préféré que les personnages qui nous entrainent parlent de vive voix, au lieu de devoir lire leurs paroles.

 

Graphiquement, Cities XL 2011 s’en sort très bien, à condition d’avoir un bon ordinateur. Sinon, vous risquez d’avoir quelques saccades. Le niveau de zoom est très impressionnant. Il est possible de faire un zoom de très près pour voir les habitants marcher dans les rues et aussi, de faire un zoom très éloigné pour voir en entier notre ville. Tout cela se réalise en une fraction de seconde.

 

Verdict

En résumé, j’ai été particulièrement charmé par Cities XL 2011. Les amoureux de simulateurs de construction de villes seront sûrement s’amuser plusieurs heures avec ce titre. Les néophytes sauront aussi avoir du plaisir grâce au mécanismes du jeu faciles à comprendre et le plaisir immédiat que procure la construction d’une ville.

Blogueurs
Principaux auteurs Bravos
Utilisateur Décompte de compliments
30
17
17
10
10
Étiquettes